Contactez-nous

Résidence en République dominicaine

Mise à jour : Le 19 octobre 2011, le Président de la République dominicaine a adopté le décret qui établit le règlement de la Loi sur l'Immigration, qui est censé être exécuté immédiatement. La Loi sur l'Immigration prévoit une procédure qui son différent de celui décrit dans ce site Web ; Toutefois, le processus pour obtenir la résidence dominicaine, à compter d'aujourd'hui, reste le même, mais pour la raison expliquée, le processus peut remplacer ou nouveaux documents pourraient être demandés à tout moment dans l'avenir.

Résidence en République dominicaine peut être un processus simple, tant que vos documents sont bien organisés et vous utilisez un bon avocat. Si vous êtes familier avec la langue espagnole, vous pouvez gérer le processus de votre propre chef. Toutefois, nous conseillons normalement les clients à recourir à un avocat dans un premier temps et ensuite de gérer leurs propre renouvellements de résidence.

Loi sur l'Immigration général n° 285-04, promulguée le 15 août 2004, Loi no 875 du 21 juillet 1978, régissent le flux des migrants depuis et vers la République dominicaine et accorder le ministère de l'Immigration (Dirección General de Migración), l'autorité de contrôler les frontières nationales et d'administrer la Loi. 

ADMISSION DE LA RÉPUBLIQUE DOMINICAINE

Un ressortissant étranger est admis à la République dominicaine « non-résident » ou « résident ». Les non-résidents sont ceux qui ont l'intention de rester dans le pays pour une durée limitée à un usage particulier comme le plaisir ou les affaires et nécessitent une carte visa ou touristique à l'entrée légale. Un résident est un ressortissant étranger qui séjourne dans le pays pendant une période prolongée et a obtenu le statut de séjour légal, attestée par une carte de résidence.

STATUT DE NON-RÉSIDENT

Un ressortissant étranger non-résident nécessite l'autorisation d'entrer et de séjourner dans le pays. Ressortissants étrangers issus des pays qui sont parties à un traité de dispensation, généralement les pays développés, sont autorisées l'entrée par une carte de touriste et n'ont pas besoin d'un visa. Cartes touristiques sont achetés pour une somme modique à l'un des aéroports internationaux du pays au moment de l'entrée et avant de passer à la douane. Ils sont valables pendant trois mois. Les ressortissants étrangers qui ne sont pas citoyens d'un pays couvert par un tel traité doivent obtenir un visa avant de voyager vers la République dominicaine.

Demande d'un visa est présentée à un consulat dominicain à pays du ressortissant étranger d'origine, ou si aucun tel Consulat existe, à un consulat dominicain dans un pays voisin. Plusieurs types de visas sont disponibles selon le but de la visite : tourisme, affaires, travail et étudiant. Les critères requis pour chacun varie, et le type de visa accordé est déterminé par le ministère de l'Immigration. En outre, le temps d'obtention de visa varie en fonction de la pratique du consulat particulière. Demandes de visas sont accordés ou refusés à la discrétion du gouvernement. Les visas doivent être obtenus avant l'arrivée et sont généralement valables pour trois mois. Ils ne peuvent pas être obtenus alors qu'en République dominicaine.

Une différence majeure entre un visa et une carte de touriste est la conséquence de l'expiration. Lorsqu'une carte de touriste expire, le ressortissant étranger est considéré comme en état « overstay ». L'étranger ne doivent pas quitter le pays, mais la sortie taxes imputés à un taux de jusqu'à 1000 pesos dominicains par mois et doivent être payés avant le départ du pays. L'impôt accumulé peut être payé à tout moment le service de l'Immigration ou à l'aéroport avant le départ. Il n'y a aucune restriction sur le nombre de fois un étranger national présent sur une carte de touriste peut sortir et entrer de nouveau. Dès la rentrée, cependant, le ressortissant étranger doit acheter une nouvelle carte touristique.

En revanche, le ressortissant étranger admis par un visa est considéré comme « illégalement présents » dans le pays à l'expiration du visa. Par conséquent, ce ressortissant étranger doit quitter le pays avant l'expiration du visa et demander un nouveau visa auprès d'un consulat dominicain à l'étranger avant leur déportation rentrée ou le visage. 

STATUT DE RÉSIDENCE

Un ressortissant étranger, comme un retraité, une personne désireux de faire des affaires, ou un investisseur qui cherche à rester en République dominicaine pendant un an ou plus devrait envisager d'obtenir le statut de résidence. Statut de résidence offre le statut juridique national étrangère dans le pays, donnant droit à la personne d'une carte d'identité (Cédula de Identidad Personal) et l'accès à un régime fiscal plus favorable. Statut de résidence peut être demandé lorsque le ressortissant étranger est dans le pays sur une carte visa ou touristiques ; les candidats doivent être en bonne santé, ont des moyens économiques suffisants et un casier judiciaire propre. 

Le processus comporte actuellement deux étapes : une résidence temporaire ou « résidence provisoire » et résidence permanente. Chaque étape prend généralement jusqu'à six mois à compter de la date à laquelle une demande est officiellement admise au service de l'Immigration.

Première étape : Résidence provisoire

Résidence provisoire est acquise en présentant un ensemble de plusieurs documents correctement préparés pour le ministère de l'Immigration. Certains des documents requis doivent être obtenue par le ressortissant étranger dans le pays d'origine et d'autres doivent être obtenus ou préparés par un cabinet d'avocats dominicains. Préparation de documents doit être coordonnée afin d'éviter d'avoir un seul document expire avant qu'un autre document. L'ensemble des documents doit être complet et chaque document actif avant la demande peut être déposée auprès du ministère de l'Immigration.

Préparation de documents et examen médical

Ressortissants étrangers sont chargés d'obtenir des copies authentifiées de leurs certificats de naissance et « certificats de bonne conduite ». Un « certificat de bonne conduite » est aussi couramment référencé comme une « vérification des antécédents criminels » ou "pas de casier judiciaire" et provient généralement d'un service de police. Le ressortissant étranger doit consulter l'Office du pays d'origine pour plus d'informations sur la façon d'obtenir et d'authentifier chaque document. Si le ressortissant étranger est issu d'un pays qui est membre de la Convention de la Haye, les documents doivent être authentifiés par un procédé simplifié appelé une apostille «, 1 » régi par le pays d'origine. Après authentification, chaque document doit être traduit en espagnol dans le pays d'origine ou en République dominicaine. Traductions effectuées dans le pays d'origine doivent également être authentifiées comme documents distincts des originaux.

Ensuite, le ressortissant étranger doit venir personnellement au ministère de l'Immigration à Saint-Domingue pour un examen médical spécial. Comparution devant le ministère de l'Immigration nécessite le respect de certaines coutumes. Tout d'abord, les candidats sont considérés sur une base « premier arrivé, premier servi ». Le Procureur national et dominicain étranger devrait arriver tôt dans la matinée pour réduire l'attente. Deuxièmement, portant la tenue de ville est critique : les chaussures doivent être placées (pas de sandales), puis aucun short ou les chemises sans manches ou les chemisiers ne sont autorisés.

L'examen médical se compose d'une radiographie pulmonaire et un sang et urine test, y compris un test de drogue. Médicaments prescrits doivent être discutés avec votre avocat dominicain et énumérés et présentés au médecin examinateur lors de l'examen. Bien que l'examen complété est valide pendant un an, il doit y avoir au moins six mois de validité restant au moment où que la demande est présentée au ministère de l'Immigration.

Enfin, après que les documents authentifiés et traduits et les examens médicaux sont prêts, un procureur de la République dominicain devra environ un mois à obtenir et à préparer les documents restants à l'application. 

Dépôt de la demande

Le procureur de la République dominicain va soumettre personnellement la demande au service de l'Immigration, qui sera immédiatement admettre ou rejeter. Si admis, le ministère émettra une « lettre de dépôt » dans les trois ou quatre jours ouvrables à compter de la date d'admission. Cette date signifie le début du processus d'inspection officiel, qui peut prendre jusqu'à six mois. Lors de l'inspection, le ministère pourrait encore rejeter la demande, ou jugent qu'il y ait un défaut dans un document et information supplémentaire. Les obstacles les plus communs dans ce processus sont les résultats des tests sanguins et autorisation via Interpol (Organisation internationale de Police Crime), une organisation intergouvernementale qui facilite la coopération policière internationale. Le procureur du dossier est avisé par téléphone de toute décision et la possibilité de corriger les défauts ou ajouter des informations. Pendant ce temps, les dates de péremption document doivent continuer à surveiller.

Résidence provisoire attribué

Statut de résidence provisoire est officiel lorsque le ressortissant étranger est présenté avec la carte de résidence provisoire. Le ministère de l'Immigration informera le procureur du dossier que les articles définitifs sont prêts, et le ressortissant étranger doit comparaître à nouveau devant le ministère de l'Immigration pour recevoir la carte officielle. La date de la carte officielle signifie la date de statut de résidence, efficace pendant un an et non renouvelables. À l'expiration, le ressortissant étranger peut demander la résidence permanente. 

Deuxième étape : Résidence permanente

Demande de résidence permanente nécessite un examen médical mis à jour dans le département de l'Immigration et le paiement d'une pénalité de retard au taux de 1000 pesos dominicains par mois à compter de la date d'expiration de la résidence provisoire jusqu'à la date de que la demande est admise. Les résultats de l'examen de nouveau, la carte de résidence provisoire et autres documents établis par un procureur de la République dominicain sont soumis au ministère de l'Immigration. Si admis, le ministère émettra une lettre de dépôt dans les six mois à compter de la date d'admission. Cette lettre donne droit à l'étranger à une carte de résidence permanente, et le ressortissant étranger doit à nouveau personnellement comparaître devant le ministère de l'Immigration pour recevoir la carte. Cette carte est efficace pendant deux ans et contrairement à la résidence provisoire, est renouvelable pour un frais de service de l'Immigration un nombre illimité de fois. Périodes de renouvellement peuvent être de deux ans à dix ans par incréments de deux ans, et plus la période de renouvellement, le plus élevé la taxe de renouvellement. Il n'y a aucune obligation pour devenir un citoyen dominicain. 

Le temps nécessaire pour obtenir la résidence

Bien que le processus officiel pour résidence comprend jusqu'à six mois pour obtenir la résidence provisoire, un an à attendre avant de demander la résidence permanente et plus de six mois, afin d'obtenir la résidence permanente, le temps réel pour l'obtention de la carte de résidence permanente varient selon :

un) le temps que le ressortissant étranger doit recueillir et authentifier des documents,

b) l'heure pour un procureur dominicain de préparer un document local après avoir reçoivent les documents de l'étranger, et

c) le temps requis pour fournir des informations supplémentaires au ministère de l'Immigration, sur demande, qui pourraient relever d'authentification de documents supplémentaires de pays de l'étranger d'origine.

RÉSIDENCE ACCÉLÉRÉE

Loi 171-07, promulguée le 13 juillet 2007, reconnaît le bénéfice des investissements étrangers pour le bien-être général et économique de la nation et le peuple dominicain. Ressortissants étrangers répondant à certains critères peuvent acquérir le statut de résident dans les quarante-cinq jours ouvrables suivant la date de demande est admise aux fins d'inspection, au service de l'Immigration (décret n° 950-01).

Critères d'admissibilité

Avec revenu locatif, les investisseurs et les retraités, les propriétaires peuvent demander la résidence de manière accélérée si certaines conditions de revenu et d'autres critères spécifiques sont remplies. Le terme utilisé pour décrire ce statut est "Investissement résidence" et n'est pas toujours facile à obtenir. Le ressortissant étranger doit présenter les mêmes documents requis pour le processus normal de résidence et d'autres documents que la preuve d'admissibilité de l'étranger pour investissement résidence.

Propriétaire du bien dont le revenu de location

a) revenus peuvent provenir de biens locatifs n'importe où dans le monde.

b) le revenu doit être un minimum de 2 000 $ US par mois. Un revenu supplémentaire de 250 dollars par mois par mineur dans la famille immédiate et le conjoint qui l'accompagnent doit être ajouté.

c) la preuve de revenus locatifs, attestée par un document officiel comme un contrat de location doit être certifiée, authentifiée et traduite en espagnol pour la présentation au ministère de l'Immigration.

Critères de l'investisseur

un) l'investissement doit être d'US$ 200 000 ou plus. 

b) l'investissement peut être directe ou indirecte, par exemple, une transaction immobilière, un dépôt dans un compte bancaire, ou un investissement dans un projet en République dominicaine.

c) l'investissement doit être enregistré en République dominicaine, attestée par un certificat d'investissement. Règlement 04-214 sur enregistrement d'investissement étranger stipule les critères pour l'enregistrement d'investissements avec les département d'Export et les investissements (CEI-RD). Les questions de CEI-RD, un certificat d'investissement environ un mois à compter de la date de la demande et le certificat doivent être renouvelées régulièrement. Le titulaire d'un certificat valide de l'investissement peut parrainer des membres de la famille immédiates, si un individu ou compagnie employés, si une personne morale, pour résidence accélérée.

Critères de retraité

un) revenu doit provenir d'un régime public ou privé fournissant un revenu de retraite.

b) le revenu doit être au moins 1 500 $ US par mois. Un revenu supplémentaire de 250 dollars par mois par mineur dans la famille immédiate et le conjoint qui l'accompagnent doit être ajouté.

c) preuve de revenu de retraite doit être certifiée par le fournisseur de plan, authentifiée et traduite en espagnol pour la présentation au ministère de l'Immigration.

Temps de traitement et de la validité de la résidence

Bien que le temps pour le processus accéléré pour résidence est fixé à 45 jours, la longueur réelle du temps requis pour obtenir la carte de résidence de l'investissement dépendra du temps nécessaire pour authentifier des documents dans le pays d'origine, passer l'examen médical et de préparer des documents locaux soumis au département de l'Immigration.

Investissement résidence est valide pendant un an. Un des avantages sont que dans les six mois d'obtenir ce statut, le ressortissant étranger peut demander « Citoyenneté de l'investissement ».Un des avantages sont que dans les six mois d'obtenir ce statut, le ressortissant étranger peut demander « Citoyenneté de l'investissement ». Si la citoyenneté n'est pas demandée, l'étranger a la possibilité de demander la résidence permanente.

Texte disponible de Guzman Ariza Assoc. leur rendre visite à www.drlawyer.com.

Samana Péninsule

All about SamanaPlages de sable dorés ! Vues panoramiques ! et un véritable dynamique de style européen. Vérifier options de l'immobilier à Las Terrenas-Samana.

Cabarete Propriété

All about CabareteDécouvrez tout ce que Cabarete a à offrir et notre Offres de Cabarete oceanfront Condo!